Articles

CEEB

Ce qu’il faut retenir

Ce programme de Code d’Efficacité Energétique dans le Bâtiment oeuvre pour l’intégration des considérations énergétiques dans le bâtiment, au sein des secteurs clés de la politique de développement du Maroc : l’habitat, la santé, l’hôtellerie et l’éducation nationale.

* Qu’est ce que le CEEB?
Dans le cadre de la politique de promotion des énergies renouvelables du gouvernement marocain, le PNUD-FEM, en collaboration avec l’ADEREE a lancé un programme de code d’efficacité énergétique dans le secteur du bâtiment (CEEB).
Ce programme répond à une double problématique :
- L’absence de considérations énergétiques dans la conception, la construction, l’équipement et la gestion des bâtiments collectifs,
- L’augmentation sensible des dépenses énergétiques suite à des attentes de qualité de service et de confort social de la part des usagers.

* Les grands volets du programme sont les suivants :
-- Création d’une unité chargée de la règlementation thermique du bâtiment ;
-- Elaboration et mise en place d’un code d’efficacité énergétique pour hôpitaux, hôtels établissements relevant de l’éducation nationale et les logements collectifs ;
-- Elaboration des normes techniques pour professionnels du bâtiment, et mise en place d’une stratégie de mobilisation et sensibilisation ;
-- Levée de contraintes et promotion d’initiatives multisectorielles ;
-- Elaboration d’un guichet de compensation pour les investissements en efficacité énergétique ;
-- Identification et promotion des investissements en efficacité énergétique dans le secteur du bâtiment.

* Impacts attendus
-- A terme, le programme permettra :
-- Réduction de la consommation annuelle de pétrole de 150,000 TEP ;
-- Le renforcement et la pérennisation des cadres institutionnel et réglementaire régissant le secteur de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables dans le bâtiment
-- L’optimisation de la consommation d’énergie dans les secteurs cibles, grâce à l’application d’une réglementation thermique marocaine
-- La promotion et la démocratisation des normes et des pratiques d’efficacité énergétique
-- L’amélioration de la qualité du service et du confort des usagers dans les secteurs cibles
-- Le transfert de bonnes pratiques et la réplication de la réglementation au sein d’autres secteurs
-- Le développement de métiers nouveaux et d’un nouveau créneau économique (industrie de matériaux d’isolation, double vitrage, équipements à haute performance énergétique, lampes économiques, ...)
-- La promotion d’un dialogue politique entre organismes gouvernementaux, industriels et promoteurs immobiliers, sur l’initiative nationale d’efficacité énergétique dans le bâtiment.
-- Renforcement des partenariats public-privé ;
-- Identification et lancement de projets pilotes, avec extension possible du concept à d’autres secteurs du bâtiment ;
-- Collaboration accrue avec les pays de la région (comme la Tunisie).
* 9 modèles de construction efficace au Maroc Quatre des projets sélectionnés sont des logements à caractère social et un à caractère administratif, proposés par le groupe Al Omrane (GAO). Les autres sont développés par des promoteurs privés : un projet d’habitat de moyen standing, un hôtel club, un bâtiment tertiaire et une résidence touristique.
Parmi les cinq projets d’Al Omrane le premier, «Atlas faible coût», porte sur la construction de 222 logements à Ouarzazate. Ces logements seront dotés de mesures d’efficacité énergétique, en particulier isolation des toitures et des murs, mise en place de double-vitrages, ventilation performante et chauffe-eau solaires. La performance énergétique sera mesurée par un système technologique pour le contrôle et la mesure des consommations.
Le deuxième est le projet «Jacaranda» de 280 logements sociaux à Tamansourt. Les trois autres initiatives sélectionnées sont celles d’«Al Ourod2» de 144 logements sociaux à Al Aroui, «Al Karama» de 96 logements sociaux à El Hajeb, ainsi que le siège social du groupe à Chrafate.
Dans le privé, le groupe El Fal, spécialisé dans la promotion immobilière, est l’opérateur du projet «Fal El Hanaa» de 637 appartements moyen standing (35 à 65 m2, en R+4), à Aïn Sebaâ. Les mesures d’efficacité énergétique sont conformes aux exigences du RTCM : isolation thermique des façades et terrasses, double vitrage, chauffe-eau solaires etc…
Deux projets tertiaires sont confiés à la Société Générale des Travaux du Maroc (SGTM). Le premier concerne la construction d’un hôtel club dans la station balnéaire et touristique Port Lixus, à Larache. L’«Hôtel Club Oasis Lixus» s’étalera sur une superficie de 45 390 m2. Il est conforme aux dispositifs nationaux visant à intégrer progressivement la dimension environnementale et d’efficacité énergétique dans le secteur de l’hôtellerie. Le second projet du groupe s’inscrit dans un type de bâtiment tertiaire à usage de bureaux. Il s’agit du futur siège de la SGTM à Casablanca.
Le dernier projet est le projet «Oasis de Noria» de construction de 484 unités de résidence touristique à Marrakech Tensift Al Haouz. Ce projet est confié à la Société de Développement de Résidence Touristique (SDRT).
Remerciement à l’ADEREE et au Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement
Pour plus d’informations
veuillez consulter le site www.ceeb.ma

 

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.